Comment récupérer l’eau de pluie chez soi ?

Récupération de l'eau de pluie

Publié le : 25 janvier 20226 mins de lecture

L’eau peut avoir plusieurs usages dans une maison. Voilà pourquoi la récupération des eaux pluviales apparait comme une solution utile pour réaliser des économies et faire preuve d’un comportement éco-responsable. Dans cet article, nous allons expliquer cette technique conçue pour préserver cette source inépuisable et vous indiquer quels systèmes vous pouvez choisir.

Récupération de l’eau de pluie : comment ça marche ?

Le système de récupération des eaux pluviales consiste à filtrer l’eau qui perle sur votre toit à la filtrer puis à la stocker à l’intérieur d’une cuve. Ce réceptacle est un récupérateur d’eau de pluie appartenant à un système de stockage qui alimentera un réseau annexe d’eau dans votre logement. Il est important de souligner que ce système de récupération est indépendant du réseau d’eau de la ville. Grâce à ce circuit secondaire, vous accédez à des points d’eau extérieurs. Nous pouvons en citer le système d’arrosage fonctionnement automatique. D’un autre côté, vous avez le circuit de plomberie qui alimente les blocs sanitaires et le lave-linge. Cependant, lorsque la cuve se vide, c’est le réseau classique qui s’active automatiquement au lieu du système de récupération d’eau de pluie. Il fonctionne grâce à une installation de « by pass », ce qui réduit les risques de coupure d’eau qui peuvent poser un réel problème dans le foyer.

Les critères pour choisir un récupérateur

Le choix de votre récupérateur d’eau doit tenir compte d’un certain nombre de critères comme l’usage, la surface disponible sur le toit, le nombre d’occupants du logement et les indices de pluviométrie dans votre région. Pour l’arrosage du jardin, un collecteur extérieur est largement suffisant. Ce dispositif sera posé à même le sol et relié aux gouttières appartenant au circuit de plomberie. Cette solution est la plus courante parce qu’elle est simple à mettre en place tout en assurant une distribution rapide de l’eau vers les éléments de robinetterie. Pour un usage plus important, il faut choisir un récupérateur avec une grande capacité de récupération. L’appareil doit être installé dans une cave même si l’emplacement idéal est le jardin où le dispositif sera enterré.

Récupérateurs en béton ou en plastique ?

Les récupérateurs en béton sont prisés pour leur capacité à neutraliser l’acidité des eaux de pluie. En effet, ils sont à usage domestique et permettent de produire une qualité d’eau avec un pH neutre. La rouille qui pourrait attaquer le raccordement de vos canalisations est ainsi négligeable. Les parois opaques fabriquées avec du béton préservent l’eau en le mettant à l’abri de la lumière. Cette protection est présente même lorsque la cuve n’est pas enterrée. L’inertie du matériau permet de garder une température relativement constante et de maintenir l’eau au frais. Par ailleurs, l’eau recueillie dans les cuves en béton devient, au fil du temps, plus riche en minéraux. Plus encore, le béton peut être recyclé en matériaux de remblais.

Quant aux récupérateurs en plastique, ils sont généralement conçus en polyéthylène. Impossible d’avoir des fissures sur les cuves ! Ce matériau présente une résistante si grande aux rayons du soleil qu’il ne se détériore pas même lorsque dans des conditions météorologiques très dures. De plus, l’eau à l’abri de la pression du sol. La zone enterrée ne doit pas être à proximité des passages de voitures. Sans oublier la valeur écologique de ce matériau recyclable.

Récupérateur : enterré ou non-enterré ?

Si vous optez pour un récupérateur enterré, vous devez faire appel à un professionnel. Cette intervention vous garantit une facilité d’utilisation que vous ne regretterez pas. Si vous avez besoin de grandes quantités recueillies à partir des éléments d’évacuation des eaux, choisissez une cuve de grandes dimensions. Cela vous évitera d’empiéter sur l’espace disponible dans votre espace extérieur. Vous ne rencontrerez aucune difficulté à trouver un récupérateur d’eau avec la capacité qui convient à vos besoins. Les cuves disponibles dans les magasins peuvent contenir entre 1500 et 5000 litres de stockage. Pour cette raison, les spécialistes recommandent toujours de les enterrer à un mètre de profondeur dans le jardin.

Cependant, dans certains cas, il est difficile de suivre les étapes nécessaires pour enterrer la cuve. Vous aurez donc à opter pour les modèles qui prennent place sur le sol. Sachez que les fabricants respectent de plus en plus les exigences esthétiques de leurs clients. Autrement dit, vous pouvez trouver des cuves avec un rendu visuel très appréciable sous forme de vases par exemple.

Plan du site