Santé au travail : comment prévenir les risques professionnels ?

comment prévenir les risques professionnels

Au quotidien des entreprises, plusieurs événements imprévisibles peuvent engendrer des dommages qui pèsent sur la santé des employés. Les risques professionnels présentent une menace potentielle sur la santé psychologique et physique des salariés. Il est de l’obligation des entreprises de diminuer voire supprimer les risques en adoptant les mesures de prévention des risques professionnels. Voici quelques éléments de prévention utiles et essentiels pour les cadres d’entreprise.

Prévenir les risques professionnels via les formations ID Prévention

Les risques professionnels auxquels s’exposent les employés à l’intérieur d’une société peuvent se traduire par de maladie professionnelle, d’accident de travail et aussi des risques psychosociaux en entreprise ou rps. Pour favoriser la santé au travail, il est important pour les cadres d’entreprise d’instaurer une politique de prévention pertinente et fiable, d’où l’intérêt d’une formation avec idprevention.com. L’agence ID Prévention se spécialise en droit privé et le droit du travail.

Elle propose les formations sur la sécurité et conditions de travail et la santé au travail. L’entreprise professionnelle épaule les Comité d’Hygiène, de Sécurité et les Conditions de Travail, CHSCT, les managers TPE/PME et les firmes d’envergure et aussi les salariés. Les futurs apprenants bénéficient d’une formation sur la santé, sécurité et conditions de travail ou SSCT, la Comité Sociale et Économique ou CSE ainsi que les diverses législations et obligations des dirigeants d’entreprise dans le cadre de la prévention des risques professionnels.

Prévention des risques professionnels : Que dit le Code du Travail ?

Tous les chefs d’entreprise ont l’obligation d’instaurer des mesures de prévention des risques professionnels selon les législations européennes et françaises. Tous les dirigeants doivent mettre en place l’ensemble des mesures nécessaires pour la santé et sécurité de ses employés dans le local où ils exercent leur travail. L’employeur a également la responsabilité de sensibiliser ses ressources en interne sur les risques professionnels. Ceci se fait par le biais d’une formation.

Tous les travailleurs, à compter de leurs dates d’embauche et durant leur contrat de travail doivent bénéficier d’une formation à la santé au travail et à la sécurité. Les Articles L. 4611-1 à L. 4616-6 du Code de travail et les dispositions des Articles R. 4612-1 à R. 4616-10 du Code de travail stipulent les obligations des chefs d’entreprise sur le comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail ou chsct.

Les délégués du personnel ou les représentants du personnel d’entreprise responsables dans la prévention des risques professionnels doivent être membres du CHSCT. C’est une obligation d’office pour les entreprises qui engagent moins de 50 salariés. Elles doivent avancer les perspectives d’amélioration des conditions de santé au travail et signaler les atteintes à la santé psychologique et physique des salariés.

Les dispositions et les articles stipulés par le Code du travail définissent les principes de prévention en neuf (9) principes. Les employeurs doivent éviter et supprimer les risques et les éventuelles expositions au danger. Les chefs d’entreprises ne doivent en aucun cas négliger l’évaluation des risques ce, en vue d’instaurer les actes de prévention. Ils ont l’obligation de limiter la gravité des risques à la source, tout en intégrant l’évolution technique et technologique.

L’application des procédés et l’utilisation des produits dangereux doivent être limitées. Les responsables impliqués dans la prévention des risques professionnels doivent planifier les préventions sur le plan technique, environnemental, organisationnel et social. Ils ont l’obligation de renforcer les mesures de protection collective et donner la priorité dans l’utilisation des Équipements de Protection Individuelle ou EPI.

Qui sont les responsables de prévention des risques professionnels ? 

Pour se prémunir des risques professionnels et les risques psychosociaux RPS, plusieurs acteurs sont impliqués. Les employeurs ne sont pas les seuls responsables. Il y a les responsables à l’intérieur et à l’extérieur des entreprises. Les acteurs en interne concernent les représentants du personnel comme les délégués du personnel ou les membres du CHSCT, les responsables de démarche de prévention dans le domaine de santé au travail et à la sécurité ainsi que les ressources humaines. Les responsables externes impliqués dans la mise en place du plan de prévention sont les fédérations professionnelles, l’Institut National de Recherche et de Sécurité ou l’INRS, le médecin du travail ainsi que l’assurance maladie.

Les diverses mesures de prévention des risques professionnels 

Pour diminuer convenablement les risques professionnels, le démarche de prévention inclus trois (3) mesures, à savoir, primaire, secondaire et tertiaire. La première mesure consiste à évaluer les causes des risques, tout en cherchant à éviter leurs apparitions. Les responsables impliqués agissent sur la meilleure organisation des conditions de travail pour prémunir considérablement les risques psychosociaux. La limitation des dangers pouvant occasionner des éventuels accidents de travail se fait par le remplacement des produits nocifs par des inoffensifs.

La prévention secondaire répond aux exigences du Code du travail dans la logique d’adaptation du travail. elle n’évite pas la survenue de risques, mais plutôt de dommages. Elle insiste ainsi sur la protection des travailleurs. Les mesures adoptées dans la protection des travailleurs, tout en améliorant la capacité des travailleurs à faire face au stress, etc.

La prévention tertiaire consiste réellement à réduire la survenue des dommages. Les mesures adoptées visent à éviter les récidives, les complications, etc. Outre de ces trois mesures de prévention, il y a également les mesures collectives et individuelles.

Le premier concerne la protection sanitaire des employés. Il peut s’agir de la vaccination obligatoire, les visites médicales, etc. Les mesures individuelles sont les moyens de réduire rationnellement les risques. Le second consiste à protéger l’ensemble des salariés dans le lieu de travail. Il peut se traduire par l’installation des systèmes de ventilations, d’isolation, la pose de système d’aspiration des vapeurs nocives.