Choisir le sexe de son enfant, est-ce possible ?

Choisir le sexe de son enfant,

La décision de concevoir est l’une des plus importantes dans la vie d’un couple. Si l’arrivée d’un bébé va bouleverser leurs habitudes, l’un et l’autre ne sont pas toujours d’accord quant au sexe du bébé. Si les amoureux trouvent un compromis, cela soulève quand même la question suivante : serait-il effectivement possible de choisir le sexe de son enfant ? À ce jour, une controverse existe, car les avis des spécialistes divergent.

Il serait possible de choisir le sexe de son bébé grâce à l’alimentation

Dans les années 1970, des méthodes affirmaient pouvoir donner au couple la possibilité de choisir le sexe de son bébé sur la base de l’alimentation de la femme. Le régime alimentaire adopté par la femme dans les trois mois précédant la conception permettrait de créer un milieu propice au développement d’un enfant du sexe désiré. En effet, l’alimentation influerait sur le pH du vagin. Or, ce dernier déterminerait le sexe de l’enfant. Un ph acide (inférieur à 7) prédisposerait la femme à accoucher d’une fille car les spermatozoïdes porteurs du chromosome X seraient les seuls à survivre dans ce type de milieu. À l’inverse, un pH alcalin augmenterait les chances d’avoir un garçon en favorisant les spermatozoïdes porteurs du chromosome Y. Le taux de réussite de cette méthode varie de 75 % à 90 %.

Ainsi, la femme consommera des aliments riches en sodium et en potassium pour avoir un garçon. Au contraire, le sel sera réduit dans le régime alimentaire de la femme qui souhaite avoir une fille : aliments et boissons à forte teneur en calcium et en magnésium seront privilégiés.

Il serait possible de choisir le sexe de son bébé grâce au suivi du cycle ovarien

D’autres méthodes nées dans les années 60 tiennent avant tout compte du jour d’ovulation. En effet, un rapport sexuel effectué le jour J augmenterait les chances d’avoir un garçon tandis qu’un rapport deux ou trois jours avant favoriserait la naissance d’une fille. Ces méthodes revendiquent des résultats proches des 70 % à condition d’avoir un cycle menstruel très régulier et de bien le connaître.

Si les preuves scientifiques manquent, des témoignages positifs abondent

Selon plusieurs spécialistes, aucune preuve scientifique ne permet d’établir la fiabilité des méthodes naturelles basées sur l’alimentation et la date du rapport pour choisir le sexe de son enfant. Suivre le cycle de la femme serait ainsi inefficace, car il est impossible d’identifier les spermatozoïdes sans analyse génétique. Ainsi, compter uniquement sur le pH du vagin pour avoir l’enfant du sexe désiré serait insuffisant. Par ailleurs, aucune relation de causalité n’a été démontrée entre le régime suivi et l’obtention d’un enfant du sexe désiré. Malgré cette faiblesse scientifique, neuf femmes sur dix qui ont testé soit l’une, soit l’autre méthode, soit les deux en même temps affirment être satisfaites du sexe de leur bébé.

En définitive, certains parents ont décidé de mettre toutes les chances de leur côté en essayant les méthodes actuellement existantes malgré l’absence de preuves scientifiques. Parfois, la nature a juste besoin d’un petit coup de pouce !