Quelles sont les étapes et les démarches nécessaires pour l’ouverture d’un cabinet dentaire ?

cabinet dentaire

Ouvrir un cabinet dentaire n’est pas facile. Il y a quelques démarches à suivre pour assurer cette ouverture.

L’indispensable étude du marché

L’objectif de l’étude du marché c’est de permettre au chirurgien-dentiste de connaître la zone où il compte implanter son cabinet dentaire. Il est donc nécessaire de prendre le temps de s’informer sur un certains nombre de points entre autres les soins et les prestations les plus demandés, les tarifs appliqués, l’état des demandes (en hausse ou en baisse). Bref, il faut surtout se faire à l’idée d’une l’évolution du marché rapide mais efficace. Mais il faut également penser à analyser en temps et en heure la demande au niveau local : observer les catégories socioprofessionnelles et la pyramide d’âge des habitants, se demander qui sont-ils ainsi que tout ce qui les concerne. Puis, il est nécessaire de se renseigner sur la concurrence déjà présente, jusqu’à engager une personne pour la veille concurrentielle à payer à l’acte ou par commission: voir le nombre de cliniques dentaires déjà implantées, les soins qui y sont proposés et ce qu’il faut ajouter. Il faut aussi enquêter sur les futurs départs à la retraite. Il est possible de trouver sur Internet toutes les démarches pour ouvrir un cabinet dentaire.

Le choix du local

Après avoir choisi la zone d’implantation, l’étape suivante est désormais la recherche d’un bon local adapté à l’activité ainsi qu’à la cible. Il est estimé que la majorité de la patientèle d’un cabinet n’habite pas plus de 10 km aux environs. La prochaine étude est alors l’évaluation de ce que va coûter le lieu de travail ainsi que tous les matériels médicaux. Pour le local, il y a le choix entre l’achat et la location. Pour cette dernière option, il y aura un bail professionnel qui engage le locataire pour une durée minimale de 6 ans avec une possibilité de rupture à tout moment  (avec un préavis de 6 mois) et de renouvellement tacite. Un détail à ne pas minimiser est l’accessibilité au local pour les personnes à mobilité réduite car un cabinet dentaire est un établissement recevant du public ERP.

Sachez que pour pouvoir installer un cabinet dentaire à domicile, il faut obligatoirement un accord de la Mairie ou du propriétaire. Au cas où un confrère est déjà installé dans le même immeuble, il faut son accord préalable pour éviter la concurrence déloyale.

Les démarches et formalités légales à accomplir

 Le dentiste peut monter tout seul sa clinique ou le faire en équipe avec certains confrères ou pour avoir leur centre dentaire. Mais quel que soit le statut de son cabinet, pour pouvoir pratiquer en toute légalité, il y a des démarches à suivre impérativement.

A savoir:

Tout chirurgien-dentiste doit rejoindre l’Ordre des chirurgiens-dentistes: il doit s’inscrire au tableau du Conseil de l’Ordre du département de son lieu d’implantation. L’adhésion à la Caisse autonome de retraite des chirurgiens-dentistes et des sages- femmes CARCDSF, est aussi une étape à ne pas sauter. Il ne faut pas omettre d’ouvrir un compte bancaire professionnel. Il est nécessaire de penser à l’inscription auprès de l’Assurance Maladie. Il faut en même temps souscrire à une assurance responsable civile professionnelle (RCP) et adhérer une association de gestion agréée (AGA).