Quelle formation suivre pour devenir kinésithérapeute ?

Devenir kinésithérapeute

La kinésithérapie se base sur la pratique des massages et des gymnastiques médicales pour soigner divers maux. Elle intervient généralement dans la rééducation musculaire et cardio-vasculaire. Alors que de nombreuses personnes pratiquent illégalement dans ce domaine, il est impératif de suivre une formation kiné avant d’exercer le métier de kinésithérapeute. La rédaction vous dévoile les étapes à suivre pour atteindre votre objectif.

Poursuivre une formation académique

Devenir kinésithérapeute est une bonne perspective pour les étudiants qui souhaitent travailler dans le domaine de la santé. Alors que le parcours en médecine semble trop long, les études pour devenir kiné sans Paces ne durent que 4 ans. L’entrée dans un Institut de formation en masso-kinésithérapie (IFMK) s’effectue par sélection de dossiers. Après la suppression de la Première Année Commune aux Études de Santé (PACES), l’entrée dans cet institut s’avère plus facile, néanmoins en France le nombre de places reste très limités. Les candidats qui souhaitent pratiquer le métier de kinésithérapeute doivent avoir terminé la première année en Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives (STAPS) ou en science de la vie.

Vous pouvez librement déposer votre candidature en kinésithérapie physiothérapie. Après l’obtention de votre licence kinésithérapie, vous pourrez pratiquer votre profession dans tous les centres médicaux de l’Europe. Cliquez ici pour devenir kiné sans concours au Portugal.

Réaliser des stages auprès des centres médicaux

La kinésithérapie est un traitement paramédical pratiqué dans le domaine de la médecine légale. Pour valider votre licence kinésithérapie et devenir kiné, il est obligatoire de réaliser un stage conventionné. Cela commence dès la première année. Sur 4 ans d’études auprès d’un Institut de formation en masso-kinésithérapie (IFMK), l’étudiant doit s’immerger dans le monde professionnel pendant 42 semaines.

Vous devez déposer votre dossier de candidature auprès d’un centre hospitalier de votre choix. Seulement, assurez-vous que cet établissement intègre la kinésithérapie dans leur programme de traitement. Pendant les deux premières années, le stage consiste à initier l’étudiant à la pratique clinique. Les cours méthodologiques seront appliqués davantage. À la 3ème année, l’étudiant devrait être capable de traiter les problèmes musculo-squelettiques, neuromusculaires et respiratoires lorsqu’il passe son stage auprès du centre médical. À la dernière année, un stage professionnalisant sera au rendez-vous. Ce qui doit avoir lieu pendant 12 semaines en continu.

Au cours de votre stage pour devenir kiné, vous serez amené à développer les comportements et attitudes dignes de votre métier. Un bon kinésithérapeute doit avoir la patience et avoir le sens de l’écoute. Comme la majorité de vos patients sont des personnes en grande difficulté (handicapés, victimes d’un accident ou d’un traumatisme, etc), elles pourront démontrer une certaine indifférence vis-à-vis du traitement. Vous devez ainsi avoir la capacité de faire face à toutes les difficultés. Une grande résistance physique s’avère très importante car vous aurez à déployer vos mains pour masser vos patients et guider leurs membres à réaliser divers mouvements.

Trouver un poste de kinésithérapeute

Une fois que vous avez décroché votre diplôme d’État de Kinésithérapeute, il est temps d’entrer dans le monde professionnel. Postulez dans les organismes sanitaires et des cabinets de rééducation où vous avez réalisé des stages. Selon vos compétences, vous serez amené à travailler dans le service neurologie et rhumatologie. Si vous vous sentez plus à l’aise avec les enfants de bas âge, il est possible de pratiquer vos connaissances au sein de la pédiatrie. Pour ce cas, vous traiterez régulièrement les problèmes respiratoires des nouveau-nés et des enfants.

Autrement, pensez à exercer une profession libérale. Vous pouvez ouvrir votre propre cabinet. Un cabinet de rééducation serait intéressant. Pour réussir votre activité, il faut respecter les réglementations imposées par les autorités sanitaires de votre localité. De cette manière, les médecins orienteront leurs patients vers vous pour tout type de traitement lié à la kinésithérapie.

Après une expérience professionnelle de plus de 4 ans dans un hôpital, le kinésithérapeute peut tenter un autre diplôme. Il convient de suivre une formation kiné de 1 an pour obtenir le diplôme de cadre de santé. Afin de décrocher le titre de directeur de soins, une étude de 2 ans s’avère obligatoire.